Test de Ranch Simulator : La vie de fermier américain à portée de mains

Vous avez toujours rêvé de la vie dans un ranch ? Vous avez toujours rêvé de construire votre maison, élevé vos poules et vos vaches ? Chasser le gibier à coup de revolver et surmonter les tempêtes du grand ouest. Alors Ranch Simulator est fait pour vous, enfin presque…

Avant de commencer il est de bon ton de préciser que la version de Ranch Simulator à laquelle nous avons joué n’est pas la version définitive. Il s’agit d’une version beta test envoyée par l’éditeur. L’early access de Ranch Simulator débutant le 9 mars, nous avons eu l’opportunité de pouvoir y jouer avant le grand public cependant vu que nous ne sommes pas des vendus on va rester bien objectif comme il se doit. C’est à dire que nous allons bien entendu vous dire les points forts du jeu mais sans oublier les points faibles, car il y en a…

Alors Ranch Simulator se veut être un jeu sandbox ou bac à sable pour les défendeurs de la langue française. C’est à dire que vous allez pouvoir fabriquer votre ranch un peu comme vous le voulez. En réalité cet aspect est très limité car toutes les constructions sont bien délimitées, seul le type de fabrication vous est laissé et là encore le choix se fait principalement en fonction de l’argent que votre personnage possède. En dehors de ça vous êtes assez libre de vos mouvements et pouvez placer le reste des objets où il vous semble.

https://www.youtube.com/watch?v=zVsbscpHd4k

En ce qui concerne le background scénaristique, comme tous les jeux du même genre, on a le droit au classique héritage du grand père qui nous laisse sa ferme, qui est vous l’aurez deviné à l’état d’abandon. Il faudra donc se retrousser les manches pour pouvoir remettre votre Ranch debout et gagner de l’argent. Car comme tout bon américain qui se respecte, l’argent c’est le nerf de la guerre. Vous en aurez besoin pour acheter de nouveaux bâtiments et nourrir vos bêtes. Pour ce faire vous avez le choix entre plusieurs activités principalement orientés sur l’élevage, avec des poules, des cochons et des vaches, mais vous pourrez également chasser le gibier avec votre arme préférée pour revendre la viande. Par chance votre grand père avait comme tout bon ricain un revolver dans son coffre vous pourrez donc vous atteler à la tache dès le début du jeu.

Pour ce qui est des graphismes je suis mitigé, je trouve l’aspect des assets de Ranch Simulator assez basiques. Je sais que nous avons pas un triple A entre les mains et qu’il faut être assez indulgent mais tout de même comme vous pouvez le voir dans les capture d’écran que j’ai pris, on est sur un jeu correct mais sans vraiment de grosses révolutions, l’aspect de votre personnage prend une allure ridicule surtout quand vous tenez des objets dans vos mains ou quand vous êtes assis sur la tondeuse. Je dois tout de même rendre hommage à celui qui a réalisé les effets climatiques, qui sont hyper bien réalisés. L’orage et les éclairs sont impressionnants et on a véritablement la sensation d’être au beau milieu d’une tempête, malheureusement ça ne fait pas tout et le reste des animations sont rigides au possible.

Le gameplay est le véritable point noir du jeu, je ne sais pas trop par où commencer. Si l’on commence par les côté positif, je dois parler du ranch. La sensation de prendre soin de ses bêtes et de construire sa ferme petit à petit est bien présente. Un autre point qui est à mon avis l’un des avantages du jeu c’est l’aspect multijoueur que je n’ai donc pas testé dans la version beta. Malheureusement d’un autre côté le gameplay est très vite redondant et il m’est arrivé plusieurs fois à ne rien avoir à faire pendant mes journées. Le monde est vide, personne n’habite dans la région mis à part les vendeurs qui ne quittent par leurs fauteuils. Les seuls être vivants que vous serez amenés à rencontrer sont donc des animaux, et je vais vous dire tout de suite que je suis responsable de l’extinction des ours et cerfs de tout l’ouest américain vu que c’est le plus rentable au départ. Je me suis donc mis non pas à chasser mais à exterminer sans pitié tout animal qui avait le malheur de croiser ma route et ceux dans l’espoir que la viande récoltée me permettent d’acheter mes premières vaches. Vous n’êtes pas dans un jeu survival, donc vous n’aurez pas à gérer votre faim et soif ni sommeil. Vous avez donc ici un surhomme capable de passer 5 jours sans dormir, boire et manger et capable de couper un arbre en un coup de hache et de respirer sous l’eau.

Ranch Simulator reste un jeu qui peut satisfaire les personnes souhaitant un bon jeu de « farming » au sens littéral et en coop, pour les autres en l’état je vous dirais d’attendre, il me semble que le studio ayant travaillé sur Medieval Dynasty travaille sur un jeu à l’époque du Western et devrait peut être vous combler. Patience donc.

Commentaires
  1. La sortie du jour : Ranch Simulator - Clicks and Games

    […] On avait déjà eu la chance de pouvoir tester le jeu en avant première, vous pouvez d’ailleurs retrouver mon premier ressenti sur le jeu ici.  […]

Laisser Un commentaire

Se connecter
Chargement...
S'inscrire

Les nouveaux membres ne sont pas autorisés.

Chargement...